Axa Banque

Spécialiste dans le domaine de l’assurance, le groupe AXA s’est lancé, voilà plus de quinze ans, dans le secteur bancaire, sous le nom, tout d’abord, de Banque Directe, avant d’inviter, en 2002, ses usagers à « réinventer la banque », avec sa filiale AXA Banque, suite au rachat de cette précédente enseigne. Depuis une dizaine d’années donc, cette nouvelle activité, au sein du groupe, a beaucoup évolué, tous les produits et services distribués pouvant désormais être souscrits en ligne, par l’intermédiaire de la plate-forme spécialement prévue à cet effet.

Présentant un compte courant rémunéré, ainsi qu’un compte à la carte, ces deux solutions s’adaptent ainsi aux besoins de chacun, le choix de cartes bancaires, disponible dans ce cadre-là, parmi la Carte Visa, la Carte Visa Premier, ou bien encore une simple carte de retrait, ne faisant que venir confirmer cela. Présentant un coût variant en fonction de l’âge de son titulaire, selon que celui‑ci a plus ou moins de 25 ans, ainsi que du mode de débit, immédiat ou différé, la Carte Visa revient entre 18 € et 38,40 €, tandis que le tarif de la Carte Visa Premier s’élève, quant à lui, à 114 €, le second titulaire bénéficiant, à chaque fois, d’une remise de 50 % sur la cotisation de ce moyen de paiement. En plus de tout cela, il apparaît également que ces frais, directement liés à la fourniture de la carte bancaire, peuvent être intégralement remboursés dès lors que son utilisateur règle, par son intermédiaire, au moins 12 000 € par an, la restitution se limitant à 50 % si seulement 6 000 € annuels sont effectivement payés par ce biais-là. Affichant un prix de 18 € par an, la carte de retrait est, pour sa part, liée au Livret Jeune, afin que les épargnants bénéficiant de ce placement puissent se servir de celui-ci plus aisément.

Outre les avantages procurés en termes de compte bancaire, AXA Banque a aussi élaboré une gamme de produits d’épargne extrêmement complète, comprenant le Livret A, le LDD, ainsi que le Livret AXA Banque, mais aussi des solutions pertinentes en matière d’investissement boursier, la plate-forme proposant notamment la souscription d’un PEA, ou d’un compte-titres, pour accéder aux marchés boursiers et essayer d’y saisir les meilleures occasions qui se présentent, la gestion sous mandat, accessible dès 20 000 € pouvant apporter un soutien précieux aux investisseurs qui manquent d’expérience, ou qui ne souhaitent pas consacrer trop de temps à cette activité.

Accompagnant tous les projets, un ensemble de crédits est aussi là pour aider le financement d’un bien immobilier, l’achat d’un nouveau véhicule, ou enfin pour profiter d’une réserve d’argent, grâce au Crédit renouvelable Larg’O, qui assure ainsi de pouvoir faire face à toutes les dépenses imprévues et qui peuvent poser des difficultés dans le quotidien, cette formule se révélant être véritablement rassurante sur ce plan-là, apportant une sécurité supplémentaire pour assumer beaucoup sereinement de petits frais capables cependant de nuire parfois à la bonne tenue d’un budget.